Les Cueilleuses sauvages, c'est qui ?


Élise Leblanc

J’ai grandi au sud de la région parisienne, d’où je suis partie à 17 ans, alternant études en écologie et voyages naturalistes. Arrivée à Montpellier en 2012 pour mes deux dernières années d’études, j’ai adopté cette magnifique région (ou peut-être que c’est elle qui m’a adoptée ?).

 

J’y ai travaillé 5 ans en tant que naturaliste dans un bureau d’étude en écologie, où je favorisais la prise en compte de la biodiversité dans les projets d’aménagement. Je gardais dans un coin de ma tête l’idée de créer une activité vertueuse, qui puisse reconnecter les gens avec la nature. Petit à petit, de réflexions en tests de recettes, à force de tâtonnements et d’explorations, ce projet a vu le jour !

Céline Bondu

Pas plus haute que les herbes, j'étais déjà en train de cueillir des fleurs... Depuis l'enfance, l'environnement qui me convient le mieux, c'est d'être dehors, proche de la nature. Je suis toujours restée proche de ce domaine, dans un premier temps en réalisant des études dans le domaine de l'environnement et dans un second temps en travaillant dans le domaine agricole. Ce projet, c'est pour moi la convergence de deux domaines que j'affectionne : la cuisine avec tout ce qui peut y avoir de créatif et la nature (et que la nature est belle dans notre région !). Je garde l'image de mes parents et de ma grand-mère confectionnant des confitures, sirops, vins aromatisés, et surtout l'image du plaisir au moment de les déguster.

 

Aujourd'hui, ce plaisir, nous voulons vous l’apporter !

 

Bonne dégustation !



Notre concept, nos valeurs


Nous travaillons dans le respect des principes d’écologie, d’économie circulaire et d’humanisme. Notre production est artisanale et manuelle, et notre entreprise à taille humaine. Nous nous formons régulièrement sur les différents aspects de notre métier (botanique, écologie, ethnobotanique, hygiène alimentaire, règlementation, production, packaging…) afin de générer une remise en question et une amélioration continue de nos pratiques.

Le local, le goût et la qualité

Pour pouvoir vous concocter nos délicieuses recettes à base de plantes sauvages, nous recherchons des ingrédients de grande qualité. Nos fournisseurs sont donc triés sur le volet !

 

Nos critères : la qualité gustative et nutritionnelle, des produits bios, locaux, avec le moins d’impact possible sur l’environnement.

 

Le sucre

Un sucre venu du bout du monde et raffiné dans une grosse usine polluante ? Pas de ça chez nous ! Nous préférons un sirop de fructose issu de raisin biologique cultivé dans le Gard et en Italie. Avec un indice glycémique faible, il est aussi bon pour la planète que pour la santé !

En savoir plus sur notre sucre

 

Le sel

Quoi de plus naturel que d'utiliser le gros sel de Camargue, récolté dans les salins d'Aigues-Mortes au cœur d'un écosystème exceptionnel ?

Une cueillette éthique

Nous ramassons à la main l'ensemble des plantes utiles pour la conception de nos produits.

 

Nos sites de cueillette

Les plantes sont récoltées en milieu naturel, loin des sources de pollution (routes, villes et villages, cultures traitées, sites industriels...). Nous cueillons avec l’accord des propriétaires des parcelles concernées et prenons en compte les autres usagers du territoire (promeneurs, sportifs, chasseurs, agriculteurs…).

 

 

 

 

 

Notre priorité : le respect des milieux naturels

Nous utilisons actuellement une vingtaine d’espèces de plantes. Elles sont toutes communes en région Languedoc-Roussillon, et non protégées. Dans le cas des espèces invasives (Robinier faux-acacia), nous veillons à ne pas favoriser leur propagation. Par ailleurs, les périodes de récolte sont adaptées au cycle naturel de chaque plante.

 

Notre priorité est de préserver les écosystèmes (flore et faune, notamment pollinisateurs) et les espèces que nous récoltons. Nous veillons donc à limiter l’impact de notre cueillette au maximum. Pour chaque plante, nous disposons de plusieurs sites de cueillette, afin de pouvoir alterner nos interventions et ne pas récolter plus d’un an sur deux au même endroit. Nous veillons également à ne pas récolter plus de 25% de la ressource disponible chaque année sur nos secteurs de cueillette. Ainsi, nous laissons le temps aux populations de se régénérer.

L'écologie au sens large

Limitation des déchets

Conscientes de l’impact des emballages sur l’environnement, nous avons pensé notre packaging de manière à limiter ses effets négatifs. Nous entretenons une démarche « zéro plastique » et limitons au maximum son utilisation auprès de nos fournisseurs.

 

Nos bouteilles et bocaux sont consignés : vous pouvez nous les restituer afin que nous les réutilisions. Nous sensibilisons également nos revendeurs en ce sens.

 

Cette démarche de réduction des déchets nous préoccupe également dans l'équipement de notre entreprise. Nous essayons au maximum de limiter les achats de matériel neuf, et privilégions la récupération, la réparation ou l'achat d'occasion (matériel de production, informatique...)

 

Impact carbone

Afin de limiter nos émissions de gaz à effet de serre, nous avons fait le choix des circuits courts, à chaque étape de notre travail : nos fournisseurs, nos sites de cueillette et nos lieux de vente se limitent à l'ex-région Languedoc-Roussillon, et sont en grande majorité situés dans l'Hérault.

 

Dès que possible, nous effectuons une partie de nos récoltes à vélo, grâce à une remorque.